Il y a 40 ans, le premier choc pétrolier et le début de la crise économique (I)

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Oct 1973 : le 1er choc pétrolier met fin aux 30 glorieuses et déclenche une période quasi ininterrompue de crise (faible croissance, sauf 1988 et 1998-2000) et de chômage de masse.

 Octobre 1973 – octobre 2013, 40 ans déjà. Le premier choc pétrolier, suite à la guerre du Kippour début octobre 1973 entre Israël et les Pays Arabes, met fin aux Trente Glorieuses et à sa période de forte croissance. Rêvons un instant à ce qu’était l’économie française à l’époque : 4 ème puissance économique mondiale, un taux de croissance du PIB de 5%/an pendant près de trente ans avec un doublement du niveau de vie, le quasi-plein emploi (à peine 300 000 demandeurs d’emploi mais presque autant d’offres non satisfaites !), une balance commerciale excédentaire, des comptes publics équilibrés. Cependant, ombre au tableau, dès 1972 l’inflation atteignait 6%/an dans un contexte de tensions sur les prix (matières premières, céréales) en période de forte croissance mondiale et le gouvernement de l’époque avait lancé en décembre 1972 un plan de lutte contre l’inflation. En 1972 également la publication d’un rapport avait fait beaucoup de bruit, le rapport Meadows du Club de Rome, sous le titre évocateur : « Halte à la croissance ! », dénonçant déjà l’épuisement des matières premières et les atteintes à l’environnement. C’est la rupture brutale avec cette économie idyllique que le premier choc pétrolier a créé. La croissance s’est arrêtée engendrant son cortège de récession, de faillites d’entreprises et de chômage, tout en traînant avec elle pendant de longues années un abcès : l’inflation. Nous ne la savions pas encore, mais c’était tout un monde qui venait de s’écrouler, l’ère de la croissance forte, du plein emploi et de l’énergie à bon marché. Nous venions d’entrer dans un monde de crise, qui dure depuis 40 ans, même si d’autres causes se sont rajoutées ensuite. Après avoir rappelé ce que fut le 1er choc pétrolier, nous expliquerons ses conséquences conjoncturelles sur l’économie française puis (dans un deuxième article, en novembre) nous montrerons les hésitations de la politique économique qui ont suivi.

Pour lire l’article avec les statistiques et le schéma des enchaînements, cliquer ci-dessous :

oct 2013 le 1er choc pétrolier déclenche 40 ans de crise et de chômage

pour voir uniquement le schéma des enchaînements, cliquer ci-dessous

Schéma des enchaînements du premier choc pétrolier

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s