Il y a 100 ans, la naissance du fordisme

v:* {behavior:url(#default#VML);}
o:* {behavior:url(#default#VML);}
w:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

st1:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Il y a 100 ans, la naissance du fordisme : production de masse, consommation de masse.

Il y a 100 ans, en octobre 1913, l’industriel Henri Ford innovait en créant le travail à la chaîne dans sa nouvelle usine d’automobiles de Highland Park à Détroit (USA) pour produire la célèbre Ford T, puis le 1er janvier 1914 (« The five dollars day ») en décidant d’augmenter les salaires de ses ouvriers. Il donnait ainsi naissance à un modèle de croissance et de régulation resté célèbre pendant une soixantaine d’années environ dans le monde, le fordisme.

Evoquer le fordisme renvoie à la question de l’organisation scientifique du travail dans les usines (la production manufacturière). Cette organisation du travail a subi de grandes modifications depuis le 18ème siècle, notamment en Angleterre et aux USA. Nous sommes passés lors de la 1ère Révolution Industrielle, du « Domestic System » (travail à domicile) au « Manufactory System » avec l’invention de la manufacture en Grande-Bretagne et de la division du travail, chère à Adam Smith (1776). Puis, le taylorisme (Frederik Taylor et son organisation scientifique du travail ou OST) et le fordisme (Henri Ford) ont amélioré  cette division du travail au 20ème siècle. Ces systèmes ont fini par s’essouffler à partir des années 1970-80, victimes de leurs limites, au profit d’une nouvelle organisation, née au Japon, et qui s’est aujourd’hui généralisée : le « juste à temps » ou toyotisme. Dans cet article nous montrerons les origines du fordisme puis nous décrirons ce système et ses effets, érigés en modèle de croissance. Enfin, nous évoquerons ses limites.

Pour lire tout l’article et voir le schéma du modèle fordiste, cliquer ci-dessous :

Il y a 100 ans le fordisme

Pour voir uniquement le schéma du modèle fordiste, cliquer ci-dessous :

Schéma du modèle de croissance fordiste

Pour voir les schémas des effets des gains de productivité (article du 29 septembre 2013), cliquer ci-dessous :

schémas de synthèse des effets gains de productivité

jseco22, professeur de sciences économiques et sociales, retraité, le 29 janvier 2014

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s